Le pouvoir étatique prend la décision de créer en 1984 un 2ème conseil consultatif aux côtés du Conseil Régional, il s’agit du Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement dont les compétences sont bien définies dans sa dénomination. Cependant le CESR de l’époque ne perd rien des siennes.  La personnalité de chaque conseil consultatif sera construite avec les décrets ministériels et surtout les arrêtés préfectoraux. 

L’intelligence des femmes et des hommes de ce pays va permettre d’arriver à une situation équilibrée où le respect des uns ou des autres sera de mise. Le dialogue est facilité par le fait que sur une petite île comme la nôtre, bien des membres des deux conseils se connaissent depuis leur jeunesse ; sur les bancs de l’école publique, dans leur quartier de vie et lors des combats syndicaux. 

Au bout de quelques mandatures, les tensions s’apaisent. Les invitations réciproques sont courantes et surtout l’idée, que sur certains sujets à traiter, de co-construire, de collaborer et s’enrichir mutuellement s’installe. Elle n’est pas toujours régulière et quelque oubli peut toujours survenir. Cependant cela ne brisera notre relation bien établie. 

Jacques DERMAGNE, ancien président du CESN, disait que le Conseil Consultatif est l’assemblée du 1er mot, il n’a pas le pouvoir de décision finale. Il faisait remonter son histoire à la royauté. Celui de l’île de La Réunion existe depuis 1973, au début sous une autre appellation. Il a toute sa place dans l’espace politique, médiatique et bien évidemment dans celui de l’économie et vie sociale. 

Je lui souhaite une belle fête pour ses 50 ans !!

Gayar laniversèr !!

Roger RAMCHETTY

Président CCEER

Pin It on Pinterest

Share This