Categories

Accueil > Les actualités > La Terre de Fuller

fontsizedown
fontsizeup
22 septembre 2015
Webmestre

La Terre de Fuller

« Il y a trois quarts de siècle, l’ingénieur américain Buckminster Fuller, inventeur de l’expression "SpaceShip Earth" ou "Vaisseau Spatial Terre", a imaginé une représentation beaucoup plus réaliste que celle des planisphères classiques. »

"Nous sommes tous habitués à voir des cartes et des "planisphères" où les parallèles sont parallèles et où les méridiens sont à peu près aussi parallèles, même si nous savons bien qu’ils se rejoignent tous au pôle nord et au pôle sud. Ces cartes, de type Mercator (où les méridiens sont parallèles) ou de type Lambert, un peu mieux, ont été faites pour la France hexagonale, pour l’Europe, et d’une manière générale pour les zones tempérées, entre les tropiques et les cercles polaires.

Dans ces représentations, il est tout à fait impossible de s’imaginer le continent du pôle sud, de plus en plus fréquenté par les scientifiques et les touristes haut de gamme. Mais aussi, les pays équatoriaux sont physiquement déformés et "diminués" jusqu’à 30% de leurs dimensions réelles pour la bande centrale de l’Afrique et pour le Brésil. Ce n’est pas peu.

Il y a trois quarts de siècle, l’ingénieur américain Buckminster Fuller, inventeur de l’expression "SpaceShip Earth" ou "Vaisseau Spatial Terre", a imaginé une représentation beaucoup plus réaliste que celle des planisphères classiques, en projetant la surface terrestre sur un ensemble de 18 carrés et de 8 triangles isocèles qui altèrent très peu les dimensions et les formes ( moins de 4% d’erreur au maximum ). Il est plus évident et plus facile de "recoller" mentalement les bords des carrés et des triangles que d’estimer et de corriger les importantes déformations des représentations classiques.

Je vous invite à télécharger la carte du monde à l’adresse www.science-sainte-rose.net/diversites/Terre_Fuller.jpg

JPEG - 105.3 ko
La Terre de Fuller

et à l’utiliser aussi souvent que possible en lieu et place des planisphères habituels, classiques mais passablement trompeurs...

Avec quelques minutes de patience, des ciseaux et de la colle contact, après l’avoir imprimée sur une feuille A4 bristol 250 ou 300 g/m², vous pourrez aussi en faire un beau globe terrestre à poser sur votre bureau ou votre table de chevet pour le prendre et le tourner entre vos mains quand vous aurez envie de rêver d’autres visions du monde..."

Communiqué de Guy Pignolet

Partager sur les réseaux